Cliquez-ici pour obtenir le lecteur flash.
 
 

 
Vous devez disposer du lecteur flash pour voir le nuage de tags.
Vie Pratique
Manifestations
Vos démarches
Contactez-nous



Environnement et Agenda 21L'Agenda 21 de GragnagueNotre agenda 21
Imprimer cette page

 

Notre Agenda 21

 

Notre Agenda 21 est reconnu par le ministère
Un agenda 21, qu'est-ce que c'est ?
Questions-Réponses
Un agenda 21 pour quoi faire

Résumé du projet
Le diagnostic térritorial partagé
Le programme d'actions

 

 
Notre Agenda 21 est reconnu par le ministère

 Le 27 Février 2012, l'Agenda 21 de Gragnague a été reconnu agenda 21 local France par le ministère. Cette reconnaissance, prononcée pour 3 ans, souligne la qualité du projet porté et animé par la municipalité et ses habitants. En France 197 agendas 21 ont été  reconnus depuis 2007, et 2011 a connu un record avec 116 projets déposés au dispositif de reconnaissance.


Un agenda 21, qu’est-ce que c’est?

L’agenda 21 local est un projet de développement durable pour un territoire conduit avec la population et les acteurs locaux. Pour Gragnague, la démarche, lancée en février 2010, est issue d’une volonté forte de la municipalité et se pose en continuité de nombreuses actions engagées, c’est une opportunité de mettre en cohérence les actions à venir et d’encourager la participation citoyenne. Le projet répond à plusieurs attentes :

  • proposer un projet de territoire partagé pour une commune en mutation,
  • intégrer le développement durable dans les actions de la collectivité,
  • permettre l’évolution des pratiques de gouvernance (concertation et transversalité).

 

Questions-Réponses pour comprendre
    
     
« J’ai entendu parler du dispositif national de reconnaissance. De quoi s’agit-il exactement ? »


C’est un dispositif animé par le ministère du développement durable, qui invite les collectivités à faire reconnaître la réalité et la qualité de leur projet d’agenda 21 local, dans une logique d’accompagnement. Ce dispositif implique une dizaine de ministères, les principales fédérations d’élus et près d’une vingtaine d’associations nationales diverses réunies dans le cadre du Comité national agenda 21. Soumis à expertise, le projet de la collectivité est reconnu pour 3 ans s’il répond aux critères du cadre de référence national des projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux.


« Quels sont les critères du cadre de référence national ? »



Il précise les caractéristiques d’un agenda 21 local pour un territoire. Il repose sur cinq finalités essentielles :

  • lutte contre le changement climatique,
  • préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources,
  • cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre générations,
  • épanouissement des êtres humains et qualité de vie,

dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables


« Comment faire reconnaître l’agenda 21 local de ma collectivité ? »



C’est simple. Il suffit de déposer un dossier de candidature auprès du ministère du Développement durable lors d’une session de reconnaissance (en mai de chaque année). Ce dossier doit présenter l’état d’avancement du projet de votre collectivité, la stratégie et le plan d’action adoptés ainsi que le pilotage que vous avez mis en œuvre autour du projet (modalités d’association des acteurs et des habitants, pilotage du projet…)


« Quels sont les avantages de la reconnaissance pour la commune ? »


 
Ils sont nombreux. La reconnaissance de notre agenda 21 local est un gage de qualité des projets et de cohérence des politiques menées par la commune, c’est une vitrine en termes d’exemplarité, de reconnaissance des efforts fournis par ses équipes ; c’est une validation de ce qui a été fait et l’opportunité de prendre du recul grâce aux différentes recommandations émises par le ministère sur notre projet. Point important, la reconnaissance est aussi souvent un levier pour obtenir l’aide ou le financement de certains partenaires comme le département, la région, l’État…


 

Un agenda 21 pour quoi faire ?
   
Méthodologie employée  

Le 11 Février 2010, le Conseil Municipal délibère sur l’adhésion de Gragnague au Réseau des Villes et Territoires Durables de Midi-Pyrénées et sur le lancement de son agenda 21, concrétisant ainsi une démarche engagée en mars 2008 en faveur du développement durable. Par cette délibération, l'équipe municipale s'inscrit dans une démarche d'agenda 21 et adhère au réseau des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées. 
 
Télécharger:     Délibération du 11 Février 2010

 

Haut de page


 

Résumé du projet
   
La démarche d’Agenda 21 de la commune de Gragnague, lancée en février 2010, est issue d’une volonté forte de la municipalité et se pose en continuité de nombreuses actions engagées sur le respect de l’environnement, l’équité sociale et le développement économique. L’Agenda 21 est une opportunité afin de mettre en cohérence les actions de Développement Durable à venir et d’encourager la participation citoyenne. Aujourd’hui, le projet répond à plusieurs attentes :
  • proposer un projet de territoire partagé, pour une commune en mutation,
  • intégrer le Développement Durable dans les actions de la collectivité,
  • permettre l’évolution des pratiques de gouvernance (concertation et transversalité).

 
Suite à une première étape visant à mobiliser les acteurs du territoire, la démarche s’est construite autour d’un diagnostic partagé, d’une animation stratégique et d’un plan d’actions. Elle a donné lieu à une importante concertation, avec notamment 8 réunions publiques, trois ateliers participatifs et la création d’une Commission Consultative de Développement Durable au cours du projet (C2D2).
 
Le projet s’articule autour de 4 axes, déclinés en 16 objectifs. 40 actions sont retenues dans le programme d’actions détaillé. Sa mise en œuvre fera l’objet d’une évaluation à l’aide de plusieurs outils (indicateurs, questions évaluatives, réunions).
 
Axe 1 : Accompagner Gragnague vers un aménagement maîtrisé qui préserve son identité
 
La commune de Gragnague bénéficie d’un cadre paysager de qualité. Cependant, le renforcement de son attractivité résidentielle dans les années 1990 s’est traduit par un développement de l’habitat pavillonnaire, avec des conséquences diverses : manque de lien entre nouveaux quartiers et bourg centre, développement du trafic routier et de ses nuisances, manque d’harmonie entre formes urbaines, … Il s’agit donc d’inscrire la commune dans un projet d’aménagement durable et global qui s’associe à une volonté de développement des pratiques de déplacements alternatives au véhicule personnel.
 
Axe 2 : Poursuivre ensemble un développement équilibré et dynamique du territoire
 
Le territoire génère peu d’emplois et dispose d’une offre commerciale réduite. Il s’agit de réduire le déséquilibre entre habitat et activités économiques tout en favorisant le lien entre habitants et la mixité sociale. Sur ces objectifs, les actions s’orientent vers une stimulation de la vitalité économique locale, par les commerces et l’agriculture de qualité et de proximité (circuits courts), et un développement des approches solidaires (offre de logement diversifiée, soutien à l’insertion et au lien social, promotion de la pratique culturelle et des loisirs, égalité sur l’accès aux nouvelles technologies, …).
 
Axe 3 : Valoriser et protéger nos ressources naturelles, agir contre les nuisances
 
Des actions de protection de l’environnement sont menées par la municipalité depuis de nombreuses années, en particulier dans le cadre de la Charte de l’Environnement de la Ville. Cet axe a vocation à poursuivre cette réflexion sur plusieurs thèmes : la valorisation du patrimoine local, la préservation des ressources en eau et en énergie, la préservation de la biodiversité et la prévention des déchets, et la prévention des risques ainsi que la lutte contre les nuisances. En plus des actions de valorisation et de sensibilisation sur le territoire, l’éco-responsabilité de la municipalité est un levier d’intervention important.
 
Axe 4 : Une relation constructive entre la mairie et les habitants pour une gestion responsable, une évolution et une qualité de vie répondant aux attentes des Gragnaguais
 
Lors du lancement de son Agenda 21, la municipalité plaçait le développement des pratiques de démocratie locale au centre de ses préoccupations. La réalisation du projet de territoire a ainsi été l’occasion d’engager de nombreuses actions en ce sens, ponctuelles (ateliers de concertation, réunions publiques) ou à vocation pérenne (C2D2). Les actions visent à prolonger ces initiatives, en faisant évoluer les moyens d’information et de communication et en ouvrant la participation citoyenne à de nouveaux publics.

 

Haut de page


 

Le diagnostic territorial partagé
    
     
Télécharger :    Diagnostic

 Haut de page


 

Le programme d'actions
    
     
Télécharger :    Les 40 actions

Haut de page