Cliquez-ici pour obtenir le lecteur flash.
 
 

 
Vous devez disposer du lecteur flash pour voir le nuage de tags.
Vie Pratique
Manifestations
Vos démarches
Contactez-nous



La CommuneDécouvrir GragnagueHistoire et PatrimoineLe Chateau de Degres
Imprimer cette page

Le Chateau de Degres

Le site a été occupé, probablement depuis le Moyen Age, par une église dédiée à Saint Sernin et par un cimetière.

Ils sont mentionnés dans les plans du cadastre du début du XVIII siècle, ainsi qu'un château, démoli pour l'essentiel et reconstruit au XVIII siècle sur le flan de la colline dominant le Girou.

Comte Jean Baptiste de Bernard de Seigneurens, Seigneur direct de Lastens et Pugnères né en 1770 à Pugnères (fils du Comte Jean Joseph de Bernard de Seigneurens, Seigneur de Moulinac (entre Belcastel et Teulat) et de Demoiselle Marie de Nohic).

Il épouse Demoiselle Elisabeth Joséphine de Virvent de Rouaix. Il était propriétaire du domaine de Rondule à Lastens et du chateau de Degrès à gragnague.

Il fut nommé par les habitants de Gragnague Capitaine de dragons à l'époque des levées en masse. Napoléon Ier lui conserva son grade pendant la campagne d'Allemagne.

Rentrant d'Italie, étant souffrant en 1814, il fut nommé Inspecteur des vivres des hôpitaux et des armées d'Italie. A cette époque, il fit agrandir le château de Degrés à Gragnague où il se fixa.

Maire de Gragnague en 1820 /1825, il conserva ces fonctions d'adjoint au maire et conseiller municipal jusqu'en 1832, malgré son refus en 1830 de prêter serment à Louis Philippe, roi des Français.
 
Il fut avec M. de Viguerie (médecin de Toulouse) l'un des premiers qui introduisirent dans le Midi la race des bêtes à corne dites de Naz.

En 1833, trouvant que les prairies artificielles n'étaient pas suffisantes pour son troupeau de bêtes à laine qui se composait de plus de six cents bêtes de Naz.

Il vendit le château de Degrés 375 000 FR à la famille Bazelaire de Boucheporn (dont le représentant le plus célèbre est le général qui défendit victorieusement la rive gauche de la Meuse au cours de la bataille de Verdun, en 1916).

Et il fit l'acquisition du château de Jourdan, propriété dans les Landes et l'autre dans le Gers.

Sa femme décéda le 14 juillet 1830. Il décéda le 30 août 1856 à Toulouse. Il eu 6 enfants nés au château de degrés (4 garçons et 2 filles).

Merci à monsieur Luc de Bernard de Seigneurens qui nous a renseigné aimablement sur l'histoire du Château.