Cliquez-ici pour obtenir le lecteur flash.
 
 

 
Vous devez disposer du lecteur flash pour voir le nuage de tags.
Vie Pratique
Manifestations
Vos démarches
Contactez-nous



La CommuneDécouvrir GragnagueHistoire et PatrimoineFleur de guimauve
Imprimer cette page

Fleur de Guimauve

Nous devons noter que la commune se signalait dans le domaine des adjudications par une adjudication absolument exceptionnelle et sans aucun exemple qui est celle de la "fleur de guimauve".
 
L'an mil huit cent trente deux et le huitième jour du mois de Janvier dans la ville de Verfeil par devant Me PILLORE notaire Royal audit Verfeil.

A COMPARU :

M. Jean LARROQUE, Maire de la commune à Gragnague qui a dit qu'en conséquence de l'approbation par lui obtenue du Préfet de la Haute-Garonne le 3 Novembre dernier.

Du cahier des charges pour le renouvellement du bail à ferme de la perception de la fleur de guimauve qui se fait annuellement sur la partie du Communal appelée la Motte.

Il a fait faire les publications et affiches pendant 15 jours entiers et consécutifs annonçant l'adjudication du bail dans la salle de la Mairie dudit Gragnague le Dimanche premier du courant sur la mise à prix de vingt francs par année aux clauses et conditions suivantes approuvées comme dit par le Préfet :

Article 1 : L'adjudication se fera publiquement à la chaleur des feux au plus offrant et dernier enchérisseur, dans la salle de la maison commune au jour indiqué sur les affiches.

Article 2 : le fermier ne pourra prendre que la fleur de guimauve qui croîtra sur la partie de la Motte qui se trouve située entre la grande Nauze et le bassin du moulin à eau et sous aucun prétexte il ne pourra arracher les racines de la plante.

Article 3 : le fermier ne pourra empêcher le forgeron de la commune de prendre les racines de guimauve dont il aura besoin pour des remèdes.

Article 4 : le fermier ne pourra empêcher le Conseil Municipal ou toute autre autorité compétente de pratiquer sur le terrain où croît la fleur de guimauve, des Nauzes n'importe leur grandeur et leur nombre : c'est une réserve expresse la commune désirant assainir cette partie de terrain et y faire par la suite une plantation de peupliers.

Article 5 : le fermier n'étant propriétaire que de la fleur de guimauve ne pourra empêcher les habitants d'y conduire leurs bestiaux - les cochons exceptés - que dans les mois de juillet, août et septembre : temps dans lequel il récolte la fleur.

Article 6 : le bail sera d'une année à compter du 31 octobre.

Article 7 : la mise à prix sera de vingt francs payé d'avance de six mois en six mois ce qui servira de caution.

Signalons pour en finir que l'adjudicataire fut Bertrand AMOUROUX de Gragnague pour le prix de 21 francs et il fallut encore faire approuver tout cela par le Préfet.